Champignons des grottes : délicieusement authentiques

Depuis 25 ans, Théo Jodogne cultive ses champignons dans des grottes se situant à 50 mètres de profondeur, sous la Montagne Saint-Pierre à Bassenge, en région liégeoise. Les grottes offrent une température et une humidité constantes. Des conditions parfaites qui permettent à Théo de cultiver ses pépites.

Métier en sursis

À la moitié du siècle dernier, dans la région de Bassenge, presque tout le monde possédait sa propre culture de champignons des grottes. Pour augmenter la production, nombreux se sont tournés vers la culture dans de grands entrepôts. Le nombre de producteurs classiques a ainsi rapidement baissé, notamment à cause de la pénibilité du métier. Théo Jodogne représente donc un des derniers vrais producteurs.

Culture traditionnelle

La culture se déroule encore de façon traditionnelle : les mycéliums sont déposés sur une fine couche de terre que recouvre du fumier de cheval et de la paille de blé. La température dans les grottes est de 13 °C. Une température constante, aussi bien en hiver qu’en été. Ce climat invariable donne le temps aux champignons de se développer.

Jardinier de nuit

Durant les 10 jours nécessaires à la pousse, Théo arrose quotidiennement les champignons avec un peu d’eau. Comme tout se passe dans l’obscurité de la grotte, on lui donne volontiers le sobriquet de « jardinier de nuit ». La culture est un moment crucial et se déroule entièrement à la main. Théo fait légèrement pivoter les champignons pour que les pieds se détachent. Grâce à cette étape manuelle intensive, les champignons peuvent se conserver plus longtemps une fois chez vous.

Livraison quotidienne

Théo passe parfois toute sa journée sous terre pour garantir la qualité de son travail. Après la récolte, il dépose les champignons dans des cagettes en bois livrées quotidiennement dans nos magasins. Les champignons des grottes possèdent une saveur délicieusement prononcée qui s’accorde parfaitement avec les plats automnaux et hivernaux. Théo et Colruyt Group vous souhaite d’ores et déjà bon appétit !

Cultiver des champignons des grottes exige un travail manuel intensif. Je suis d’ailleurs l’un des derniers producteurs. Mais même après 25 années de labeur, c’est toujours un plaisir.”

Histoires liées

Des questions ou remarques ?

Suivez-nous

Nos articles sont en vente chez :